Frédéric REISS - Député du Bas-Rhin (8ème circonscription) - Photo de profil
Frédéric REISS et son équipe
Etiquettage des oeufs12/12/2019

Etiquettage des oeufs


Vous avez été nombreux à souhaiter attirer mon attention sur deux propositions d’amendement à la proposition de loi relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires, qui visaient à étendre l’étiquetage sur le mode de production des œufs à l’ensemble des ovoproduits

Si je partage votre souci de renforcer des mesures en faveur du bien-être animal, en particulier dans les élevages, je souhaitais vous alerter sur le fait qu’une telle mesure, qui parait de prime abord une bonne idée, présente une grande lacune, rendant ses effets incertains.

En effet, une telle obligation ne s’imposerait qu’aux producteurs français, puisque le droit européen nous interdit, à juste titre, d’empêcher la commercialisation de produits dont l’emballage respecte les normes minimales européennes.

Dans de telles conditions, l’information du consommateur ne serait pas la même suivant la provenance, avec le risque de semer la confusion au détriment de nos producteurs nationaux. Concrètement, cela signifie qu’un ovoproduit français, soumis à l’étiquetage, pourrait être pénalisé face à un même produit étranger, alors même que ses œufs pourraient être issus d’un élevage avec des normes de bien-être animal potentiellement plus faibles qu’en France.

Ainsi, certains produits passeraient complètement à travers les mailles du filet et on pourrait aboutir à une situation où le consommateur sensibilisé serait amené à effectuer un choix contraire à son intention initiale.

Pour ces raisons, une majorité de députés a considéré qu’un tel affichage serait contreproductif et ont, par conséquent, rejeté les amendements soumis à la discussion.

*/ ?>